Avec la crise sanitaire, les clubs de cyclotourisme ont vécu une année compliquée. Ils encouragent les cyclistes à les rejoindre pour profiter, entre autres, de randonnées en groupe à travers la région.

En Loir-et-Cher, on dénombre 35 clubs de cyclotourisme et près de 1.400 licenciés. Cependant, depuis la crise sanitaire, les clubs peinent à attirer de nouvelles recrues dans leurs effectifs. Jean-Marie Berthin, président du comité départemental de cyclotourisme de Loir-et-Cher, explique que l’objectif de la fédération est « que les gens qui font du vélo de manière régulière osent pousser la porte d’un club ». Quel que soit le type de vélo pratiqué. « Même avec des vélos à assistance électrique, c’est toujours une activité physique. »
Le coût d’une licence de cyclotourisme est par ailleurs assez raisonnable. Il faut compter une cinquantaine d’euros auxquels il faut ajouter une participation vis-à-vis du club qui n’excède que très rarement les 15 euros.
Selon le président, certains pensent que le fait de rejoindre un club serait un engagement trop contraignant. Mais il insiste sur le fait « que cela n’engage à rien ». De plus, rejoindre un collectif et prendre une licence de cyclotourisme s’accompagne aussi de certains avantages. C’est en effet la garantie d’avoir une assurance adaptée à sa pratique du vélo en cas d’accident, mais aussi de participer à des randonnées encadrées dans « une ambiance conviviale ».
Les clubs assurent aussi différents types de formations à destination de leurs adhérents. Que ce soit sur des sujets comme la sécurité, la cartographie et l’usage de GPS en randonnée, puis, bien entendu, sur ce qui concerne la mécanique. En Loir-et-Cher, il y a aussi quatre cyclo-écoles : à Saint-Laurent, Orchaise, Nouan-le-Fuselier et Montout-sur-Cher. Leur objectif est de transmettre l’amour du vélo aux plus jeunes et de les former aux rudiments de la pratique cycliste.
De nombreuses randonnées organisées.Tout au long de l’année, de nombreuses randonnées à vélo sont organisées. Ces dernières sont ouvertes à tous, bien que les tarifs soient légèrement plus avantageux pour les adhérents. On peut noter, par exemple, des balades caritatives comme celle d’Octobre Rose, avec, au choix, une randonnée de 25 ou de 50 km. L’intégralité de l’argent collecté au cours de cet événement sera reversé à la Ligue contre le cancer.

Share This