La commission Grande Randonnée du CODEP-41 organisait un séjour du 10 au 18 juillet traversant les Pyrénées, de Hendaye à Cerbère.

Cette itinérance, éligible au raid du CCB (Club Cyclo Béarnais de Pau) par ses 8 points de contrôle imposés, a été découpée en 8 étapes. Trois traces étaient proposées sur certaines journées. Un gâteau modulable à souhaits donc, de 750 km – D+ 17000 m à 880 km –D+ 20000 m.

Nous avions parmi nous, d’anciens athlètes de niveau national et international (record de France junior / amateur / marathonien en 2h20), que les traumas de l’athlétisme ont poussé vers notre pratique, porté, ou encore des expérimentés des grands raids et treks (pôle nord / sommets himalayens / muraille de Chine à VTT/ …).

Des puristes Vététistes, plus aguerris aux chemins Chaillois, ont franchi le pas de la route pour manger de la chaîne…montagneuse.

Plusieurs confréries cyclo étaient représentées, diagonalistes et centcolistes dont l’un des participants passait son 5000ème col pour l’occasion sur celui de Pailhères. 2000m minimum étant une obligation pour les caps des milliers !

23 participants dont une seule féminine, exemple d’abnégation, que nous avons choyée comme il se doit, de la chambre individuelle…au dortoir partagé de huit couchages !

Certaines pathologies « sensibles » étaient également présentes, sous contrôle de participants, professionnels de santé ou de secours, dont nous n’avons sollicité guère plus que quelques conseils avisés.

Il fallait pouvoir contenter tout le monde !

Les niveaux et attentes étaient des plus disparates mais la cohésion a été remarquable, amorcée par deux sorties préalables pour les locaux et un groupe de communication dédié sur une application, lancé quatre mois avant. Vous y rajoutez deux gars de ch’nord…Les ingrédients étaient tous là !

Oubliée la conduite encadrée serrée classique de groupes, au profit de l’encadrement par l’arrière, ou à défaut, programmation de ramassages par le bus du voyagiste.

Les adeptes des séjours organisés, ont semble-t-il, été satisfaits de cette organisation, malgré quelques couacs. Ma première en tant que moniteur fédéral stagiaire.

Une météo parfois capricieuse qui, sur certains cols, ne nous a octroyé une visibilité guère plus lointaine que les trois bandes blanches bitumées !

Une arrivée à Cerbère poussée par la tramontane ou le nombre de Picon bières sur la facture du repas de clôture ne relève pas d’un bug informatique !

Trois membres du CODEP-41-FFCT étaient du séjour, sans compter le verre de l’amitié surprise, organisé par son président à l’arrivée à Blois.

Une semaine inoubliable pour tous, qui permet d’envisager la large suite des projets dans les tiroirs de l’équipe du CODEP-41-FFCT !

Ted

Commission Grande Randonnée du CODEP-41-FFCT

Share This