DES EFFORTS ATTENDUS POUR CIRCULER À VÉLO À VIERZON
Publié le 05/03/2021 à 10h00 dans le journal « Le BERRY Républicain »

Les clubs de cyclotourisme de Vierzon constatent de nombreux manques pour pratiquer le vélo dans la ville. Et espèrent un effet positif du Canal à vélo.

Une récente étude (lire notre édition du 24 février) révèle que seuls 1,6 % des déplacements dans le bassin de vie de Vierzon se font à vélo. En zone rurale, il est difficile de se passer de voiture. Mais en ville ? Alors que de nouveaux aménagements sont annoncés (lire ci-dessous), dans le cadre notamment du label Territoire vélo, obtenu en octobre dernier pour trois années, qu’en pensent les cyclistes vierzonnais ?

Le label Territoire vélo décerné par la Fédération française de cyclotourisme à Vierzon

Malgré la faible pratique au quotidien, le cyclisme de loisirs est bien développé, depuis l’après-guerre, avec quatre clubs (lire ci-dessous). À Vierzon, ils ont la particularité de réunir autant de femmes que d’hommes.
Canal à vélo. Pour eux, l’arrivée du Canal à vélo représente une grande avancée et une opportunité, dans une ville qu’ils estiment « en retard mais qui fait des efforts ». Cette voie cyclable qui longe le canal de Berry peut à la fois développer la pratique du vélo dans les trajets quotidiens, en reliant les quartiers, et pour le tourisme, avec de nouveaux circuits à créer. Mais ces cyclistes confirmés expriment déjà une certaine inquiétude quant à la fréquentation du Canal à vélo : « On voit déjà beaucoup de piétons, avec des enfants, des chiens ! Cela pose un problème de sécurité et pourrait décourager les cyclistes dès le début. »

Des efforts attendus pour circuler à vélo à Vierzon

« On voit déjà beaucoup de piétons, avec des enfants, des chiens ! »

Ils attendent qu’une signalisation soit installée afin de diriger les piétons vers l’autre rive du canal, en craignant toutefois que ces derniers préfèrent la piste bitumée, plus confortable, par exemple, pour les familles avec poussettes.
Le vélo dans la ville. Selon les cyclistes, il existe 170 places de parking pour les vélos dans la ville. Mais on n’en voit aucun quai du Bassin, nouvellement réaménagé dans le cadre du Canal à vélo ! Et pour répondre au besoin des vélos électriques, ils aimeraient trouver des bornes de recharge.

« Revoir le plan de circulation en instaurant des sens uniques. »

Ce qu’ils souhaitent surtout, ce sont davantage de voies réservées aux vélos. « Il manque une liaison entre Chaillot et les Forges. Là, il y a assez d’espace pour le faire, ce qui n’est pas le cas en centre-ville où les rues sont étroites. La solution serait de revoir le plan de circulation en instaurant des sens uniques. » Pour eux, ces nouvelles voies cyclables seraient judicieuses, par exemple, « autour des lycées ». Quant aux services, publics ou commerciaux, comme la vente de vélos, des ateliers de réparation, de la location, ils sont peu nombreux. « Cela fait partie des manques ». Concernant la prime municipale pour l’achat d’un vélo électrique, ils indiquent qu’il est possible et moins coûteux d’équiper un vélo avec un kit.
Projets de circuits touristiques. Les clubs cyclo ont été sollicités pour participer à des réunions de travail avec l’office de tourisme et l’Office national des forêts, pour définir des parcours découvertes du territoire, à partir du Canal à vélo, vers Méry-sur-Cher, Thénioux, Foëcy, Méreau, et jusqu’à Graçay. « Où en sont ces projets ? Un bureau d’études devait travailler sur le balisage, la signalétique. Nous n’avons pas de nouvelles depuis l’an dernier. » Ils aimeraient aussi que « la ville apprenne à faire du tourisme », en citant l’exemple de l’aire de camping-car, rue de la Piscine, qui n’est plus en service.
Effet Tour de France. Les cyclistes sont un peu dubitatifs sur un engouement durable pour le vélo lié à cet événement sportif, attendu le 2 juillet. Ils approuvent toutefois le programme Savoir rouler dans les écoles et participeront aux animations prévues.

 

Liaisons cyclables, prime et projets d’aménagement

Quels sont les aménagements dans la ville pour circuler à vélo ?
Infrastructures. ll existe 7 kilomètres de liaisons cyclables à Vierzon dont une partie seulement en piste isolée de la circulation. Les 8,4 kilomètres du Canal à vélo traversant la ville d’est en ouest, permettent de relier les quartiers des Forges et de Villages, en passant par le Bois d’Yèvre et le centre-ville.
Achat de vélo. La municipalité prévoit de verser une prime de 200 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. Ce dispositif, sur lequel un budget de 10.000 euros est alloué, n’est pas encore mis en place.
Location et services. Le Vib’, réseau urbain de bus, propose la location de vélos électriques, à la boutique info du Forum République. On peut trouver également un grand choix de vélos chez Berry vélo, à Méry-sur-Cher (location), chez Cycles Nico ou Dias Cycles, à Vierzon (achat et réparation).
Aménagements futurs. Un garage de 12 places est en projet au Forum République, ainsi que six Vel’box de deux places, dans des points stratégiques. La ville et la communauté de communes Vierzon Sologne Berry étudient de nouveaux circuits vélo.

Quatre clubs dans la ville

Cyclo Touristes Vierzonnais (CTV). Crée en 1948, c’est le plus ancien club cyclo de la ville. Présidé par Patrick Cocu, il compte 24 cyclistes (centre associatif de Chaillot).
Vierzon Rando Loisirs (VRL).  Nathalie Doucet est référente de ce club né en 2003, avec 26 cyclistes (rue du Champanet).
Loco sports. Club multisports, basé au centre de Fay, créé par des cheminots après 1945, présidé par Michel Varannes, il compte 24 cyclistes (13 vététistes).
Berry cyclo rando Vierzon. Présidé par Claude Gozard, il a pris le relais de Berry latino rando en juillet dernier, compte 22 cyclistes, n’a pas encore de local.

Share This